Blog

Zoom sur l’assurance au tiers

En France, conduire une voiture sur la voie publique est interdit si vous n’avez pas souscrit une assurance pour la responsabilité civile. Pour se protéger face aux risques de la circulation, différentes formules d’assurance sont proposées aux automobilistes, parmi lesquelles l’assurance au tiers. Celle-ci permet de couvrir les préjudices physiques et matériels causés à un tiers. Faisons le point sur le sujet !

L’assurance au tiers : de quoi s’agit-il et que couvre-t-elle ?

Souscrire une assurance au tiers ou assurance de responsabilité civile est obligatoire pour tous les conducteurs afin de pouvoir circuler librement. C’est l’assurance minimum imposée par loi pour conduire un véhicule.

Cette formule sert généralement à couvrir les dommages matériels et corporels occasionnés à un tiers comme un piéton, un passager ou un autre usager de la route. Les garanties qu’elles proposent sont relativement restreintes.

Sachez que le préjudice que couvre l’assurance au tiers ne touche pas vos dommages matériels, si vous êtes responsable de l’accident. Les réparations de votre auto peuvent être uniquement couvertes par l’assurance au tiers de l’autre voiture, si vous êtes victime de l’incident.

En revanche, les passagers d’une voiture assurée au tiers sont couverts. Il est à noter que cette formule ne prend pas en charge le remboursement des frais liés aux dégâts provoqués par une catastrophe naturelle, un vol, un vandalisme ou encore un incendie. Pour en bénéficier, il est nécessaire d’ajouter dans votre contrat d’assurance ces garanties spécifiques.

Tout savoir sur l'assurance au tiers

Quand et pourquoi faut-il souscrire une assurance au tiers ?

L’assurance au tiers est l’offre la plus abordable du marché des assurances automobiles, car elle ne couvre qu’un minimum de risques. Si bien qu’elle est la moins complète de toutes les assurances auto, cette formule est cependant adaptée à certains profils d’automobilistes et à certains cas de figure.

Souscrire à ce type d’assurance est conseillé aux propriétaires d’une vieille voiture ou d’un véhicule d’occasion, étant donné que l’assureur ne rembourse que la valeur de la voiture à l’Argus, en cas d’accident routier.

Dans ce cas, il est inutile d’opter pour une assurance qui soit plus chère, d’autant plus que la valeur d’un véhicule baisse également avec le temps. Il est fort probable que le montant de l’indemnisation soit plus faible, comparé au montant des cotisations ou des primes de votre contrat.

Cette formule est aussi adaptée aux véhicules dont on se sert occasionnellement et qui restent souvent au garage.

En outre, elle est adaptée aux jeunes conducteurs et aux automobilistes malussés qui souhaitent réduire leur budget, car ils doivent s’acquitter annuellement d’une prime d’assurance plus élevée.

Comment souscrire à une assurance au tiers ?

Au moment de l’achat de votre véhicule, veillez à bien choisir votre assureur. N’hésitez pas à comparer les offres, car la tarification et les garanties peuvent varier en fonction de certains critères, dont le profil de l’assuré et la zone de circulation.

Dans le cadre de la souscription, un certain nombre de dossiers vous seront demandés, entre autres un certificat d’immatriculation, un permis de conduire correspondant à la catégorie de votre voiture ainsi qu’un relevé d’informations, s’il ne s’agit pas de votre premier contrat d’assurance.