Blog

L’histoire des premières voitures électriques modernes

L’histoire des premières voitures électriques modernes
5 (100%) 1 vote

EV1 de General Motors

La première voiture électrique réellement « moderne » de par sa technologie, et produite en série, a été la EV1 de General Motors, développée spécialement pour répondre aux sévères lois anti-pollution californiennes (programme ZEV, pour Zero Emission Vehicle). Construite à 1 117 exemplaires entre 1996 et 1999, elle sera proposée en leasing sans option d’achat, et sera améliorée plusieurs fois (nouvelles batteries Nickel-Metal Hydride beaucoup plus performantes). En 2003, le programme va être subitement arrêté, les voitures récupérées par GM et détruites, sauf quelques exemplaires conservés pour la recherche. Son Cx de 0,19 était tout à fait exceptionnel pour une auto de série.

La Tesla Roadster La compagnie californienne Tesla Motors vend depuis 2008 une petite voiture de sport. La Tesla Roadster est une voiture électrique dont l’énergie provient uniquement d’une batterie de lithium. Malgré son prix de 84 000 à 100 000 euros[31], elle rivalise facilement avec des voitures trois fois plus chères. Zéro émission, 340 km d’autonomie, 0-100 km/h en moins de 4 secondes et une vitesse de pointe à 212 km/h[31], elle se recharge en quelques heures. Plus récemment la firme a présenté sa berline familiale de luxe, le Model S. Avec un prix de base de 50 000 $, jusqu’à 480 km d’autonomie, recharge rapide en 45 minutes et recharge complète en 4 heures, 0-100 km/h en 5,6 secondes, une vitesse maximale de 193 km/h et toujours zéro émission. Elle devrait sortir fin 2011, début 2012.

La société indienne « Reva Electric Car Company » produit depuis 2001 la REVA, une petite voiture électrique 2+2 places, d’une vitesse de pointe de 80 km/h et d’une autonomie nominale de 80 km. Vendue en Angleterre depuis 2003 sous le nom de G-Wiz , la REVA est maintenant disponible dans différents pays européens. Deux modèles sont disponibles depuis 2009 : la « REVAi », à batteries au plomb, et la « REVA L-ion » à batteries lithium-ion, dont l’autonomie nominale est de 120 km. Vu la taille de cette voiture il vous faudra automatiquement un organiseur de voiture pour conserver de l’espace.

En 2010, Toyota et EDF vont tester une nouvelle voiture hybride en vue d’une future commercialisation. L´expérimentation aura lieu dans la ville de Strasbourg. Cette voiture essence hybride sera rechargeable sur une prise électrique domestique. Ce qui permettra pour les petits trajets de rouler exclusivement à l’électricité, la propulsion essence étant dans ce cas réservée aux trajets plus longs. Les tests en utilisation normale ont débuté à l’automne 2007. Lors du salon de Tokyo d’octobre/novembre 2007, Mitsubishi a présenté sa iMiev sport (iMiev pour : Mitsubishi Innovative Electric Vehicle) et Subaru son concept car G4e. Ces deux voitures tout-électrique ont une autonomie de 200 km.

Le premier camion tout-électrique pour les livraisons en ville est déjà en service en Angleterre. La circulation dans le centre de Londres étant soumise à péage sauf pour les véhicules électriques, le constructeur Smith Newton a conçu ce camion à cet effet. Il a une autonomie de 80 km et une charge utile de 3,4 tonnes. En octobre 2008, la société Michelin a présenté son système Active Wheel de motorisation électrique, qui intègre la propulsion du véhicule à la roue, mais également une suspension active (le concept du moteur-roue-électrique est né en 1900 sur la voiture Lohner-Porsche et a déjà été perfectionné entre autres par Pierre Couture d’Hydro Québec avec le moteur-roue d’Hydro-Québec de 1994).

Laisser un commentaire